La pollution de l’eau peut-elle être à l’origine de l’infertilité masculine ?

L’Organisation Worldwatch Institue a publié dernièrement un rapport qu’elle a appelé le  «Tableau de bord de la planète». Le rapport retrace les catastrophes naturelles qui ont touché le globe terrestre ces dernières années.

Si on se fie à ce rapport, on qualifierait l’année 1998 de tapageuse pour l’environnement vu les températures élevés qui ont conduit à une augmentation de l’évaporation et ont engendré ainsi, des orages, des pluies torrentielles voir même des cyclones.

Des catastrophes naturelles qui ont aussi provoqué des dégâts matériels importants mais aussi physiques. Et qui ont surtout chiffrés un nombre plus élevé de personnes atteintes de maladies dangereuses comme par exemple le virus du sida (6 millions de personnes ont été touché par le sida et 2,5 millions en sont mortes).

Un bilan toujours aussi catastrophique, du côté de la pollution avec la propagation des polluants organiques persistants dont un bon  nombre d’entre eux pénètre dans le sol, l’air, les rivières et la mer.
Comme par exemple la dioxine qui agit sur le système reproductif de l’homme provoquant une baisse de la production des spermatozoïdes qui peut causer l’infertilité.

En plus des catastrophes naturelles, certains produits pharmaceutiques à bases de produits chimiques sont aujourd’hui présents dans l’eau !

Comment la pollution de l’eau affecte la production du sperme ?

Ces produits chimiques qu’on retrouve dans l’eau sont en effet, les composants de produits qu’on utilise dans notre vie quotidienne comme par exemple les soins du corps, les produits industriels et chimiques, les pesticides etc. Un grand nombre d’entre eux s’avère toxique pour l’homme.

Ces produits interfèrent avec le système hormonal de l’homme menaçant son système reproducteur.

Ils sont présents en dose variables dans les eaux traités et celles qui ne sont pas traités, dans les rivières et le ruissellement agricole ce qui veut certainement dire dans nos légumes et nos fruits…

Ce qu’on mange est donc toxique et ceci a une influence sur la quantité de production de spermatozoïdes chez l’homme. Et d’ailleurs, les chiffres d’une étude prouvent que la production de spermatozoïdes a chuté de 50% entre 1935 et le début des années 1990.

Comment lutter contre la baisse du volume de sperme ?

Le traitement le plus efficace dans ce type de cas, est d’éviter le maximum les produits chimiques et de se réfugier du côté des produits à base de plantes naturelles afin de retrouver un taux de production de spermatozoïdes normale et éviter toutes sortes de complications ou encore d’effets secondaires.

Cummore est une combinaison de plantes naturelles qui a su se frayer une place importante sur le marché du traitement des troubles sexuels chez l’homme et plus particulièrement de la baisse de la quantité de sperme.

Ce produit naturel recommandé par les médecins, s’avère la meilleure solution pour régulariser l’hormone LH-FSH responsable de la production des tissus basophiles et de l’augmentation du volume de sperme.

Rien de mieux, qu’un produit naturel pour se débarrasser de façon définitive de la diminution de la production de votre sperme et pour retrouver son plein d’énergie !

 

Cummore France

Achat Cummore

 

Votre Message

You must be logged in to post a response.